Save

Chance, Order, Change: The Course Of International Law General Course On Public International Law (Volume 365)

in The Hague Academy Collected Courses Online / Recueil des cours de l'Académie de La Haye en ligne
Author:
James Crawford
Search for other papers by James Crawford in
Current site
Google Scholar
Close

(149,623 words)

ABSTRACTThis course is given in order to put the light on unresolved problems of International Law. It is divided in three parts that each defend a position. First, that international law is law, second that there is an international legal system, and third, that there is or can and should be an international rule of law.The first part draws our interest on how States, institutions, practitioners and scholars address the problems of decentralized law making and of adjudication amidst uncertainty. The second part claims that there is “an international system as distinct from a miscellaneous set of primary rules” and leads to a reflection on the international legal system reasoning itself, looking at both areas of consensus and disagreement. In the last part, the subject is to research the scope of the rule of law in international affairs.

RÉSUMÉDans ce cours, l’auteur exprime et défend trois positions: le droit international est le droit, qu’il y est un système juridique international et qu’il existe, ou du moins peut et devrait être, un primauté du droit international. Il explore cinq défis pour le caractère systémique de droit international. Ils sont la question de la participation dans le système, encapsulation dans la problématique de la personnalité; la dualité du droit international et du droit national, l’impossibilité du multilatéralisme quand obligations multilatérales peuvent toujours être réduites aux relations bilatérales; la viciation de prolifération; et dans quelle mesure le droit international est véritablement universel. L’auteur examine ensuite de cinq obstacles à l’idéal de l’État de droit dans les affaires internationales. La règle de droit international impliquerait qu'il y avait une l’égalité devant la Loi; que le droit international soit au moins responsable envers ceux qui en sont affectés par quelque moyen que ce soit, sinon démocratique; que son principale autorité incarnée—le Conseil de sécurité, était soumis à contrainte légale; qu’il y avait quelque chose comme une constitution de la société internationale; et que la société n’est pas irrémédiablement injuste.

Author:
The Hague Academy Collected Courses Online / Recueil des cours de l'Académie de La Haye en ligne

Content Metrics

All Time Past Year Past 30 Days
Abstract Views 131 131 43
Full Text Views 59 59 34
PDF Views & Downloads 123 123 81